Notre Histoire

Notre Histoire

Derrière TerNoir une rencontre...

Dali et Éric

Au printemps 2020, en sillonnant les petites rues du Sentier, à Paris, désertées de leurs vendeurs de tissus désœuvrés sur le pas de leurs commerces aux rideaux baissés, je me mis à rêver d’une promesse d’enfance faite…à moi-même : un jour j’inviterai à boire et à manger, tous ceux que j’aime dans un lieu convivial, joyeux et où les éclats de rires se disputeront aux parfums savoureux….                                                                                                                                                            Au détour d’une rue aux accents inverses de ma quête printanière – rue des Jeuneurs – je découvris sur ma droite, une échappatoire aux échoppes fermées, bordée d’arbres ombragés. Cette allée inattendue me conduisit jusqu’à une ancienne cave à vins, abandonnée, mais dont l’escalier avait su préserver sa rampe enrouleuse et joueuse…A travers la vitrine poussiéreuse, mon regard se frayait un chemin, rêvant de redonner vie à cette belle endormie. J’avais trouvé le lieu de cette promesse jamais oubliée. Elle est aussi le récit d’une passion autour des produits aux parfums terreux du potager de mon grand-père, Henri, des fumets enchanteurs s’échappant de la cuisine en fouillis de mon arrière-grand-mère, Jeanne, et aussi des ballades entre les rangs de vignes de ma Bourgogne natale, avec mes amis de toujours, Christophe, Lionel et Philippe.                                                                                                                                                  Et puis, comme une évidence, ma rencontre avec une cheffe Belge, à la cuisine pétillante, aux couleurs de ce continent originel, vint me convaincre d’en faire un lieu de partage du bon et du réconfortant.

Ma passion pour la cuisine.
Depuis toute petite je me suis toujours intéressée à la cuisine. D’origine congolaise, me glisser dans la cuisine de ma mère ou mes tantes était un jeu fascinant pour la petite fille que j’étais. Les rires mêlés aux odeurs ensorcelantes me rassuraient, m’enivraient et aussi m’apaisaient. Après l’obtention, à Bruxelles, d’un diplôme de communication, j’ai travaillé durant 3 ans dans ce secteur où, au fil du temps, je m’ennuyais de plus en plus. Je ne peux imaginer vivre d’un travail par procuration, le temps alors, s’arrête injustement. Un matin je me suis levée et comme une évidence, j’ai pris conscience que la cuisine était toute ma vie. J’ai alors décidé de vivre de ma passion. J’ai abandonné mon quotidien inodore de la com pour partager mon amour des saveurs avec les autres. Aujourd’hui mon univers culinaire est afro-caraïbéen.              J’ai fait ce choix en hommage à ma mère et mes tantes, dont les éclats de rires et les marmites débordantes de saveurs merveilleuses, résonnent encore au plus profond de moi.                            TerNoir, aux confins des terroirs et des territoires, propose aujourd’hui une cuisine à emporter pleine de saveurs, d’acidulés oubliés, d’épices retrouvées, de produits goûteux chinés à Château Rouge, ou simplement chez les meilleurs maraîchers d’Ile-de-France.                                                  On peut aussi réserver le lieu pour des dîners privés de huit couverts, y organiser un anniversaire, y découvrir à travers de dégustations choisies, des vins d’ici et d’ailleurs…

Back to top
Translate »